QU’EST-CE QUE L’INTER-ÊTRE ? – WHAT IS INTER-BEING ?

Version 🇬🇧

L’inter-être ou l’interdépendance de tous les phénomènes est un enseignement donné par le précieux Thich Nhat Hanh, dans son ouvrage Le Cœur de la Compréhension.

Si vous êtes poète, vous verrez clairement un nuage flotter dans cette feuille de papier. Sans nuage, il n’y aurait pas de pluie ; sans pluie, les arbres ne pousseraient pas ; et sans arbre, nous ne pourrions pas faire de papier.

Le nuage est essentiel pour que le papier soit ici devant nous. Sans le nuage, pas de feuille de papier ! Ainsi, il est possible de dire que le nuage et la feuille de papier « inter-sont ».

Le mot « inter-être » ne figure pas encore dans le dictionnaire, mais en combinant le préfixe « inter » et le verbe « être », nous obtenons un nouveau verbe : inter-être.
Sans nuage, nous n’aurions pas de papier ; nous pouvons donc dire que le nuage et la feuille de papier inter-sont.

En regardant encore plus en profondeur dans cette feuille de papier, nous y voyons aussi le soleil. Sans soleil, la forêt ne pourrait pousser. En fait, rien ne pourrait pousser, nous ne pourrions nous développer. Par conséquent, nous percevons aussi la présence du soleil dans cette feuille de papier.

Le papier et le soleil inter-sont.

En continuant d’observer, nous découvrons également le bûcheron qui a coupé l’arbre et l’a amené à la fabrique de papier. Et nous voyons aussi le blé : nous savons que cet homme n’aurait pu vivre sans son pain quotidien. C’est pourquoi le blé qui a servi à la confection du pain dont s’est nourri le bûcheron, est présent dans cette feuille de papier. Et le père et la mère du bûcheron y sont également. Si nous observons de cette manière, nous remarquons que, sans tous ces éléments, cette feuille de papier ne pourrait exister.

En examinant encore plus profondément, nous y découvrons aussi notre présence.

Ce n’est pas difficile à voir : lorsque nous regardons cette feuille, celle-ci fait partie de notre perception. Votre esprit s’y trouve et le mien aussi. Par conséquent, nous pouvons dire que tout est présent dans cette feuille de papier. Il vous sera impossible de me montrer une seule chose qui n’y soit pas – le temps, l’espace, la terre, la pluie, les minéraux du sol, le soleil, le nuage, la rivière, la chaleur… Tout co-existe avec cette feuille de papier.

Voilà pourquoi je pense que le mot « inter-être » devrait être dans le dictionnaire.
«Être, c’est inter-être ».
Vous ne pouvez pas « être » simplement par vous-même.
Vous devez forcément inter-être avec toutes les autres choses.

Cette feuille de papier est parce que tout le reste est. Supposez que nous essayions de retourner un seul de ces éléments à sa source. Supposez que nous renvoyons sa lumière au soleil. Pensez-vous que l’existence de cette feuille de papier soit alors possible ? Non, sans la lumière du soleil, rien ne peut exister. Si nous retournions la bûcheron à sa mère, nous n’aurions pas non plus de papier. Le fait est que cette feuille est uniquement constituée d’éléments « non-papier », et que, si nous retournions ces éléments « non-papier » à leurs sources respectives, il n’y aurait alors plus de papier du tout. Sans ces éléments « non-papier », tels que l’esprit, le bûcheron, la lumière du soleil, …etc, il n’y a pas de papier.

Aussi fine que soit cette feuille, elle contient en elle-même tout l’univers.

 

 

img_7757

 

 

OPEN 🇬🇧

The inter-being or interdependence of all phenomena is a teaching given by the precious Thich Nhat Hanh, excerpt from Teach Breathe Learn.

If you are a poet, you will see clearly that there is a cloud floating in this sheet of paper. Without a cloud, there will be no rain; without rain, the trees cannot grow; and without trees, we cannot make paper.

The cloud is essential for the paper to exist. If the cloud is not here, the sheet of paper cannot be here either ! So we can say that the cloud and the paper inter-are.

« Inter-being » is a word that is not in the dictionary yet, but if we combine the pre-fix « inter » with the verb « to be », we have a new verb : inter-be.

If we look into this sheet of paper even more deeply, we can see the sunshine in it. If the sunshine is not there, the forest cannot grow. In fact, nothing can grow. Even we cannot grow without sunshine. And so, we know that the sunshine is also in this sheet of paper.

The paper and the sunshine inter-are.

And if we continue to look, we can see the logger who cut the tree and brought it to the mill to be transformed into paper. And we see the wheat. We know the logger cannot exist without his daily bread, and therefore the wheat that became his bread is also in this sheet of paper. And the logger’s father and mother are in it too.

When we look in this way, we see that without all of these things, this sheet of paper cannot exist. Looking even more deeply, we can see we are in it too. This is not difficult to see, because when we look at a sheet of paper, the sheet of paper is part of our perception. Your mind is here and mind is also. So we can say that everything is in here with this sheet of paper. You cannot point out one thing that is not here- time, space, the earth, the rain, the minerals in the soil, the sunshine, the cloud, the river, the heat… Everything coexists with this sheet of paper.

That is why I think the word inter-be should be in the dictionary.
« To be » is to be inter-be.
You cannot just be by yourself alone.
You have to inter-be.
You cannot just be by yourself alone.
You have to inter-be with every other thing.

This sheet of paper, is because everything else is. Suppose we try to return one of the elements to its source. Suppose we return the sunshine to the sun. Do you think that this sheet of paper will be possible ? No, without sunshine nothing can be. And if we return the logger to his mother, then we have no sheet of paper either. The fact is that this sheet of paper is made up only of « non-paper elements ». And if we return these non-paper elements to their sources, then there can be no paper at all. Without « non-paper elements » like mind, logger, sunshine, and so on, there will be no paper.

As thin as his sheet of paper is, it contains everything in the universe in it.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s