MAINTENIR LA PLEINE CONSCIENCE DE L’INSTANT PRÉSENT – MAINTAIN THE MINDFULLNESS OF THE INSTANT

Version 🇬🇧

Les Gathas sont de courts poèmes qui ont été transmis de génération en génération, que le Maître zen Thich Nhât Hanh et la Sangha du village des pruniers nous ont partagé.
Les Gathas nous aident à maintenir notre pleine conscience tout au long des multiples activités de notre vie quotidienne. Ils nous aident à poser un regard neuf sur l’acte que nous allons accomplir et cela peut transformer nos perceptions, même pour des gestes quotidiens comme ouvrir un robinet, allumer la lumière ou fermer une porte.

Quand nous concentrons notre esprit sur un Gatha, nous retournons à nous-mêmes et devenons plus attentifs à chaque mouvement ; quand nous avons fini de réciter le Gatha, nous poursuivons notre action avec une attention accrue.
Quand nous tournons le robinet, nous pouvons regarder en profondeur et voir combien l’eau est précieuse. Sachant que des milliers de gens n’ont rien à boire, nous prenons conscience de l’importance d’une seule goutte d’eau.

Nous pouvons pratiquer chez nous afin de développer et d’approfondir notre qualité de présence à chaque instant de notre vie quotidienne.
Le Gatha nous aide à réunir notre corps et notre esprit. Avec un esprit calme et clair, pleinement attentifs aux activités de notre corps, nous minimisons les risque d’accident.
Les Gathas sont des nourritures pour notre esprit ; ils nous apportent la paix, la tranquillité et la joie que nous pouvons partager avec les autres.
Ils nous aident à intégrer la pratique ininterrompue de la méditation à chaque moment de la journée.

 

Au réveil.
Me réveillant ce matin je souris.
J’ai vingt-quatre heures toutes nouvelles.
Je fais le vœu de les vivre pleinement, en posant sur le monde les yeux de l’amour.

 

En descendant du lit.
Si par mégarde, je marche aujourd’hui sur un petit insecte, qu’il ne souffre pas trop et soit libéré.
Hommage au Bodhisattva de la Terre du Grand bonheur !

 

En se levant.
Marcher sur cette terre est un miracle !
Chaque pas fait en pleine conscience me révèle les merveilles du Dharmakaya.

 

En s’asseyant.
Assis ici sous l’arbre de la Bodhi, mon corps est stable, ma pleine conscience inébranlable.

 

En s’asseyant pour méditer.
Assis calmement , je sais que la Terre Pure du Bouddha est là, ici et maintenant.
Je laisse Bouddha respirer en moi.

 

En prenant la posture assise.
Dans la posture du lotus s’épanouit la fleur de l’humanité.
La fleur d’Udumbara d’autre fois répand encore son parfum.

 

En se regardant dans le miroir.
Le miroir de la pleine conscience reflète les quatre éléments.
La beauté vient du cœur d’où jaillit l’amour.
La beauté vient de l’esprit qui sait être vaste.

 

En ouvrant le robinet.
L’eau descend des hauteurs de la montagne, l’eau monte des profondeurs de la terre.
L’eau coule miraculeusement, je lui suis à jamais reconnaissant.

 

En se lavant les mains.
L’eau coule sur mes mains.
Que j’en fasse un bon usage pour préserver notre précieuse planète.

 

En se brossant les dents.
En me brossant les dents je fais le vœu d’embellir mes paroles.
À chaque parole juste, une fleur éclot dans le jardin de mon cœur.

 

En se rinçant la bouche.
En rinçant ma bouche, mon coeur est nettoyé.
L’univers est parfumé par les fleurs.
Les actions du corps, de la parole et de l’esprit sont calmées.
Main dans la main avec le Bouddha, je marche dans la Terre Pure.

 

Prenant une douche.
Ni naissance ni mort, ni avant ni après.
Je reçois et transmets ces merveilleux enseignements.

 

En se lavant les pieds.
La paix et la joie d’un seul doigt de pied, la paix et la joie de tout mon corps.

 

En m’habillant.
1- Ayant des vêtements à porter pendant les quatre saisons je ressens beaucoup de gratitude envers les tisserands et les couturiers.
Puissent tous les hommes avoir de quoi se vêtir.

2- En m’habillant dans la dimension ultime j’embellis mon corps et mon environnement.
Ensemble avec la rivière et la montagne, nous bâtissons la Terre Pure à notre portée.

 

En respirant.
J’inspire, j’expire.
Plus profond, plus doux.
Je me calme, je relâche.
Je souris, je suis libre.
Moment présent, moment merveilleux.

 

Calmant ma respiration.
J’inspire je me calme, j’expire je souris, je m’établis dans le moment présent unique et merveilleux.

 

En écoutant la cloche.
1- Ecoute, écoute !
Ce son merveilleux me ramène à ma vraie demeure.

2- Au son de la cloche, je sens en moi les afflictions se dissoudre peu à peu ;
Mon esprit est calme, mon corps détendu.
Un sourire naît sur mes lèvres.
Concentré sur le son de la cloche, je respire en pleine conscience et reviens à ma vraie demeure.
Dans le jardin de mon cœur, la paix éclot comme une fleur.

 

À chaque instant du jour.
Penser à rien, juste être bien avec moi-même dans ce corps que j’aime.

 

Saluant une personne.
Un lotus pour toi (sur l’inspiration en joignant les mains), Bouddha en devenir (sur l’expiration en s’inclinant).

 

En Marchant.
Quand je marche sur ce Chemin, mon cœur est en paix.
Mes pieds embrassent la Terre et mes yeux embrassent le Ciel.

 

En me promenant.
1- En me promenant dans la dimension ultime, je te tiens la main Cher Bouddha.
Nous retournons sur le même chemin depuis la nuit des temps et pour toujours.

2- L’ esprit se perd en mille et une pensées, mais je marche en paix sur ce beau chemin ;
À chaque pas souffle un vent léger, à chaque pas une fleur éclot.

 

Dans les escaliers.
Montant ou descendant les escaliers, mes pas sont doux et légers.
Quand j’entends mes talons claquer, je sais que je ne suis pas encore arrivé.

 

Se servant de la nourriture.

Dans cette nourriture, je vois clairement l’univers entier qui soutient mon existence.

 

Regardant mon assiette avant de manger.
Tous les êtres luttent pour survivre sur cette planète, que chacun d’entre eux ait suffisamment à manger.

 

Avant de manger : Les Cinq Contemplations.
1- Cette nourriture, fruit du ciel, de la terre, de beaucoup de travail et d’amour, est un don de l’univers tout entier.
2- Recevons-la en Pleine Conscience, avec Amour et Gratitude afin d’en être dignes.
3- Reconnaissons et transformons nos états mentaux négatifs, notamment la gourmandise, afin d’apprendre à manger avec modération.
4- Puissions-nous maintenir notre compassion éveillée en mangeant de façon a réduire la souffrance des êtres vivants, à cesser de contribuer au changement climatique et à préserver notre planète.
5- Nous acceptons cette nourriture avec gratitude afin de pratiquer et de réaliser le chemin de la compréhension et de l’amour, de développer notre fraternité, de construire notre communauté et de nourrir notre idéal de servir tous les êtres vivants.

 

Commençant à manger.
1ère bouchée : J’essaierai de semer la joie autour de moi.
2ème : Je m’efforcerai de soulager la souffrance.
3ème : Je me réjouirai du bonheur des autres.
4ème : Je pardonnerai les torts qu’on me cause.

 

En regardant votre assiette après avoir mangé.
Le repas est terminé et je suis satisfait.
Les quatre gratitudes sont profondément dans mon esprit.

 

En prenant le thé.
Cette tasse de thé entre mes mains est remplie de ma pleine conscience.
Mon corps et mon esprit s’établissent dans l’ici et le maintenant .

 

En lavant la vaisselle.
Laver la vaisselle, c’est comme donner un bain à un bébé Bouddha ;
Le profane est le sacré.
L’esprit de tous les jours est l’esprit du Bouddha.

 

En balayant.
Comme je balaie avec soin le sol de l’Eveil, un arbre de compréhension surgit de terre.

 

En nettoyant.
Que c’est merveilleux de ranger et de nettoyer !
Mes actions se purifient jour après jour.

 

En jardinant.
La Terre me donne la vie, me nourrit, puis me reprend avec elle.
La naissance et la mort sont présents dans chaque respiration.
Elles sont aussi incalculables que les grains de sable.

 

En coupant une fleur.
Puis-je te cueillir petite fleur, don du ciel et de la terre ?
Merci chère bodhisattva de rendre la vie si belle.

 

En allumant la lumière.
L’oubli est ténèbres, la pleine conscience est lumière.
La pleine conscience me rend vivant.
La pleine conscience éclaire le monde.

 

En ouvrant la fenêtre.
Par la fenêtre je contemple le Dharmakaya.
Que la vie est merveilleuse attentif à chaque instant, mon esprit est clair comme une onde limpide.

 

En allumant l’ordinateur.
En allumant l’ordinateur, mon esprit touche ma conscience du tréfonds.
Je suis déterminé(e) à transformer mes énergies d’habitude afin que l’amour et la compréhension puissent grandir.

 

En prenant le téléphone.
Les mots parcourent des milliers de kilomètres ;
Tu es loin, mais en même temps tu es là près de moi, en moi.
Puissent mes paroles être un joyau.

 

En allumant une bougie.
En allumant cette bougie, j’offre la lumière à une infinité de Bouddhas.
Une belle pensée suffit à illuminer le monde entier.

 

En démarrant la voiture.
En démarrant la voiture, je sais où je vais.
Je ne fais qu’un avec la voiture, quand elle va vite, je vais vite.

 

Avant de dormir.
En me reposant dans mon lit, je souhaite que tous les êtres vivants soient en sécurité dans leur corps et en paix dans leur esprit.

 

 

img_7755

 

 

OPEN 🇬🇧

Gathas are short verses that have been passed from generation to generation, that the Zen Master Thich Nhât Hanh and the Sangha from the Plum village shared with us.
Gathas help us practice mindfulness in our daily activities. A gatha can open and deepen our experience of simple acts which we often take for granted.

When we focus our mind on a gatha, we return to ourselves and become more aware of each action. When the gatha ends, we continue our activity with heightened awareness.
As we turn on the water faucet we can look deeply and see how precious the water is. We remember not to waste a single drop because there are so many people in the world who don’t even have enough to drink.

We can practice at home to develop and deepen our quality of presence at every moment of our daily life.
The gatha brings our mind and body together. With a calm and clear mind, fully aware of the activities of our body, we are less likely to get into a car accident.
Gathas are nourishment for our mind, giving us peace, calmness and joy which we can share with others.
They help us to bring the uninterrupted practice of meditation into every part of our day.

 

Waking Up.
Waking up this morning, I smile.
Twenty four brand new hours are before me.
I vow to live fully in each moment and to look at all beings with eyes of compassion.

 

Stepping out of Bed.
If today I inadvertently step on a small insect, may it not suffer too much.
May it be liberated.
Homage to the Bodhisattva of the Land of Great Happiness.

 

Taking the First Steps of the Day.
Walking on the Earth is a miracle!
Each mindful step reveals the wondrous Dharmakaya.

 

Sitting Down.
Sitting here is like sitting under a Bodhi tree.
My body is mindfulness itself, entirely free from distraction.

 

Sitting down to meditate.
Sitting calmly, I know that the Buddha’s Pure Land is here, right now.
I let Buddha breathe in me.

 

Adjusting Posture.
Feelings come and go like clouds in a windy sky.
Conscious breathing is my anchor.

 

Looking in the Mirror. 
Awareness is a mirror reflecting the four elements.
Beauty is a heart that generates love and a mind that is open.

 

Turning on the Water.
Water comes from high mountain sources.
Water runs deep in the Earth.
Miraculously, water comes to us and sustains all life.
My gratitude is filled to the brim.

 

Washing Your Hands.
Water flows over these hands.
May I use them skillfully to preserve our precious planet.

 

Brushing Your Teeth.
Brushing my teeth and rinsing my mouth, I vow to speak purely and lovingly.
When my mouth is fragrant with right speech, a flower blooms in the garden of my heart.

 

Rinsing Your Mouth. 
Rinsing my mouth, my heart is cleansed.
The universe is perfumed by flowers.
Actions of body, speech, and mind are calmed.
Hand in hand with the Buddha, I walk in the Pure Land.

 

Bathing.
Unborn and indestructible, beyond time and space Ñ both transmission and inheritance lie in the wonderful nature of Dharmadhatu.

 

Washing Your Feet.
Peace and joy in each toe – my own peace and joy.

 

By getting dressed.
1- Having clothes to wear during the four seasons I feel a lot of gratitude towards the weavers and the couturiers.
May everyone have something to wear.

2- By dressing in the ultimate dimension I embellish my body and my environment.
Together with the river and the mountain, we build the Pure Land within our reach.

 

Breathing.
I breathe in, I breathe out.
Deeper, softer.
I calm down, I release.
I smile, I’m free.
Present moment, wonderful moment.

 

Calming the Breath.
Breathing in, I calm my body.
Breathing out, I smile.
Dwelling in the present moment, I know this is a wonderful moment !

 

Listening to the bell.
1- Listen, listen !
This wonderful sound brings me back to my true home.

2- Listening to the bell, I feel my afflictions begin to dissolve.
My mind is calm, my body relaxed, a smile is born on my lips.
Following the bell’s sound, my breathing guides me back to the safe island of mindfulness.
In the garden of my heart, the flower of peace blooms beautifully. Namo Shakyamunaye Buddhaya.

3- Hearing the bell, I am able to let go of all my afflictions.
My heart is calm, my sorrows ended.
I am no longer bound to anything.
I learn to listen to my suffering and the suffering of the other person.
When understanding is born in me, compassion is also born.

 

At every moment of the day.
Think of nothing, just be good to myself in this body that I love.

 

Greeting Someone.
A lotus for you (on inspiration by joining hands), a Buddha to be (on the expiration by bowing).

 

While marching.
When I walk on this path, my heart is at peace.
My feet kiss the Earth and my eyes embrace Heaven.

 

While walking.
1- By walking in the ultimate dimension, I hold your hand Dear Buddha.
We have been on the same path since time immemorial and forever.

2- The mind is lost in a thousand thoughts, but I walk in peace on this beautiful path;
At each step a light wind blows, with each step a flower hatches.

 

In the stairs.
Going up or down the stairs, my steps are soft and light.
When I hear my slamming heels, I know I have not arrived yet.

 

Serving Food.
In this food, I see clearly the entire universe supporting my existence.

 

Before Eating.
Beings all over the Earth are struggling to live.
I aspire to practice deeply so all may have enough to eat.

 

Starting a meal : The Five Contemplations.
1- This food is a gift of the earth, the sky, numerous living beings, and much hard and loving work.
2- May we eat with mindfulness and gratitude so as to be worthy to receive this food.
3- May we recognize and transform unwholesome mental formations, especially our greed and learn to eat with moderation.
4- May we keep our compassion alive by eating in such a way that reduces the suffering of living beings, stops contributing to climate change, and heals and preserves our precious planet.
5- We accept this food so that we may nurture our brotherhood and sisterhood, build our Sangha, and nourish our ideal of serving all living beings.
 

Beginning to Eat.
With the first taste, I offer joy.
With the second, I help relieve the suffering of others.
With the third, I see others’ joy as my own.
With the fourth, I learn the way of letting go.

 

Looking at your plate after eating.
The meal is finished, and I am satisfied.
The four gratitudes are deeply in my mind.

 

Drinking Tea.This cup of tea in my two hands – Mindfulness is held uprightly.
My mind and body dwell in the very here and now.

 

Washing the Dishes.
Washing the dishes
is like bathing a baby Buddha.
The profane is the sacred.
Everyday mind is Buddha’s mind.

 

Sweeping.
As I carefully sweep the ground of enlightenment, a tree of understanding springs up from the Earth.

 

Cleaning.
It’s wonderful to tidy up and clean!
My actions are purified day after day.

 

Gardening.
Gardening Earth brings us to life and nourishes us.
Earth takes us back again.
We are born and we die with every breath.

 

Watering the Plants.
Don’t think you are cut off, dear plant.
This water comes to you from the Earth and sky.
You and I have been together since beginningless time.

 

Cutting a flower.
Can I pick you a little flower, a gift from heaven and earth?
Thank you dear bodhisattva for making life so beautiful.

 

Turning on the Light.
Forgetfulness is the darkness, mindfulness is the light.
I bring awareness to shine upon all life.

 

Opening the Window.
Opening the window, I look out onto the Dharmakaya.
How wondrous is life! Attentive to each moment, my mind is clear like a calm river.

 

Turning on the Computer. 
Turning on the computer, my mind gets in touch with the store.
I vow to transform habit energies to help love and understanding grow.

 

Using the Telephone.
Words can travel thousands of miles.
May my words create mutual understanding and love.
May they be as beautiful as gems, as lovely as flowers.

 

Lighting a candle.
Lighting this candle, Offering the light to countless Buddhas, the peace and the joy I feel brighten the face of the Earth.

 

Driving the car.
Before starting the car I know where I’m going.
The car and I are one. If the car goes fast, I go fast.

 

Before to sleep.
As I rest in my bed, I wish all living beings to be safe in their bodies and at peace in their minds.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s